Reconnaissable entre tous avec son allure rétro, le jean flare se distingue par sa coupe moulante de la taille à la fin des cuisses, puis évasée jusqu'aux pieds. A la différence du patte d'eph' des années 1970, la jambe du jean flare ne s'évase pas brusquement au genou et ne masque pas nécessairement les chaussures. Encore moins depuis quelques saisons, puisqu'il se porte raccourci, découpé pile à la naissance des chevilles, dans des versions crop à l'ourlet bien net ou à bords francs, effiloché.

Parmi les mythes les plus tenaces autour du jean flare, celui qui affirme qu'il ne convient pas aux plus petites parce qu'il tasse la silhouette. Une idée reçue dont s'affranchir sans attendre, puisqu'au contraire, choisi dans le bon coloris (pas bleach, ni trop délavé), taille haute et arboré avec une paire de bottines ou de sandales à talons, il élance l'allure à coup sûr.

Trier par